Le Groupe Espoir Alpinisme

Groupe Espoir Alpinisme NOUVELLE AQUITAINE 2021-2022

Escalade artificielle à Sinsat 29 mai

En ce weekend du 29 mai, l'équipe s’est retrouvée à Sinsat dans l’objectif de découvrir et réviser les techniques propres à l’escalade à l’artificielle afin de compléter notre polyvalence dans l’alpinisme.

Avec une météo incertaine nous avons décidé de passer les deux jours sur le rocher école dans l’objectif d'enchaîner un maximum de longueurs entre A0 et A2 pour certains pas.

Après une marche d’approche sanglier nous avons pu réviser la pose de piton, friends, crochet, goutte d’eau etc…

Chacun a pu faire des lignes esthétiques vacillantes de la joie à la frayeur, entre points incertains et chute spectaculaire dans le vacarme métallique de tout notre matériel ce week-end fut intense en émotions.

Alourdis par le repas de la veille, certains points ne tenaient plus aussi bien le dimanche.

Un beau week-end qui nous as permis de prendre confiance dans le matériel et réviser nos manips de cordes avec des enseignements qui seront bénéfiques pour l’avenir

Pic des Spijeoles – Grand Dièdre & Maiatzako Eguzkia – 13/03/2021

Premier week-end officiel avec les copains du groupe, Valentin notre encadrant et Damien notre guide. Seuls Théophile et Tanguy ne peuvent être présents : l’un passe l’épreuve de ski du probatoire du guide cette semaine à Chamonix, l’autre ne pouvait malheureusement pas se libérer.

Toute l’équipe se rejoint vers 16h aux granges d’Astau vendredi, sauf Brice et Benoit qui bossent et arriveront plus tard. Il n’y a que 2h30 d’approche jusqu’au refuge d’Espingo mais nous avons beaucoup à porter, c’est donc l’heure des choix et de la répartition du matériel. Après une arrivée en trombe de Valentin, nous finissons par partir, d’un pas sûr.

La nuit tombe mais personne ne veut s’arrêter pour chercher sa frontale dans son sac... On n’y voit rien mais nous arrivons finalement au col d’Espingo puis au refuge du même nom. C’est la première fois que je viens dans le coin, comme quelques-uns d’entre nous. Nous sommes bien contents de découvrir un nouveau refuge. Celui-ci est gardé l’été mais pas l’hiver. Seul le dortoir et une petite salle sont « accessibles ». En effet, la porte de la petite salle est fermée, il faut donc passer par la fenêtre. Nous y retrouvons Guillaume et Igor qui s’attaquent à JPL Mémorium le lendemain.

Prise de position dans le dortoir, repas et définition de la stratégie du lendemain. Deux cordées partiront dans le Grand Dièdre en face Est et deux cordées dans la voie des basques en face Nord dite Maiatzako Eguzkia (dont il est assez difficile de se souvenir de la prononciation). Chi-Fou-Mi entre Valentin et Damien : c’est Damien qui partira dans le Grand Dièdre et Valentin dans la face Nord.

Félix laisse sa place à Julien dans le Grand Dièdre qui rêve de cette ligne depuis longtemps … Julien partira donc encordé avec Clément précédé de Damien, Baptiste et moi-même. Valentin, Brice, Benoit et Félix iront dans la face Nord. Brice et Benoit d’ailleurs… il est 22h et ils ne sont toujours pas arrivés ! Ils débarqueront à 23h30 au refuge pour une longue nuit de 4 petites heures…

4h … Le réveil sonne. A 5h nous marchons vers le Pic des Spijeoles à la lumière de nos frontales. La neige porte bien, nous ne brassons pas, le ciel est dégagé. Vers 6h l’équipe face Nord et l’équipe face Est se séparent. 

 Grand Dièdre

Nous sommes à l’attaque du dièdre à 7h30. Baptiste se lance dans la / les premières longueurs. En effet, avec quelques portions en corde tendue, il s’offre les deux premières longueurs avec quelques ressauts verticaux en glace. Les conditions sont bonnes et nous sommes au soleil … Damien enchaine les deux longueurs suivantes en une, sur le même principe. Nous gagnons du temps, la journée s’annonce belle.

Nous arrivons dans le dièdre et sa fine langue de glace qui le remonte. C’est beau, c’est agréable et c’est ensuite le moment de faire face aux réelles difficultés de la voie : les deux dernières longueurs en mixte. La première c’est celle du bloc coincé que Damien libère non sans difficultés. Certains pas sont exposés, les crampons crissent sur le rocher, les jambes en grand écart tremblent mais le crux est passé. La longueur suivante parait plus accessible d’en bas mais en fait la grimpe y est plutôt fine et soutenue.

Nous arrivons au sommet à 14h, le museau au soleil, suivis par Julien et Clément quelques minutes plus tard. A nos trousses tout au long de la voie, ils ont su se secouer dans le mixte sommital: chapeau à eux! 

Maiatzako Eguzkia

Les deux cordées arrivent à l’attaque de la voie à 7h45. La première longueur est en glace, les suivantes seront plutôt constituées de neige quick et de mixte. L’ambiance est ponctuée par les spindrifts tantôt déclenchés naturellement, tantôt déclenchés par notre compère Benoit.

Les deux cordées pointent au sommet à 13h20 au soleil et peuvent célébrer leur performance avec une vue incroyable.

La descente se fera par la voie normale, à la cool et parfois sur le cul.

Toute l’équipe se retrouve au refuge où des randonneurs se sont donné rendez-vous, le dortoir sera plein ce soir. Nous nous racontons nos aventures de la journée, nous dînons et regardons les étoiles d’un ciel encore bien dégagé. Malgré cela, il est annoncé de la neige et beaucoup de vent le lendemain. La journée sera donc occupée à réviser (ou découvrir ?) les techniques d’assurage et de manipulation en milieu neigeux ainsi qu’à la pose de pitons et coinceurs.

Après un court passage au refuge pour boucler nos affaires, nous nous remettons en route pour retrouver nos vies respectives… Brice à Dax, Benoit à Orthez, Félix et Julien à Huesca, Baptiste à Tarbes, Clément et moi à Bordeaux. Damien va rester dans le luchonnais et Valentin restera au refuge d’Espingo pour se farcir le Grand Dièdre le lendemain.

Quel week-end … J’ai pris du plaisir à chaque instant et je suis comblé de bonheur à l'heure encore où j'écris ces quelques mots. Un groupe se forme, les personnalités se complètent bien et j’ai le sentiment agréable que de belles amitiés sont en train de se forger. Merci à vous les gars, pour ce que je suis en train de vivre, et à très vite pour de nouvelles aventures.

Fabien Moyon

Groupe Espoir Alpinisme NOUVELLE AQUITAINE 2021-2022

STAGE GLACE GUILLESTRE 15-19 février 2021

STAGE GLACE GUILLESTRE 15-19 février 2021

Groupe Espoir Alpinisme NOUVELLE AQUITAINE

Lancement des sorties pour cette nouvelle équipe : bienvenue à Brice qui valide sa place dans le groupe !

J1 Crévoux

Présentation et utilisation du matériel. Risques liés à la pratique. Reprise ou découverte de la gestuelle en escalade glaciaire. Brochage en second et en tête

Et c'est parti pour le traditionnel stage de glace à Guillestre. Premier jour couenne à Crévoux pour revoir les bases, déjà chauffer les bras et p'tite approche à ski pour tester le matos de chacun... teasing on a tous des skis, mais tout le monde ne skie pas forcément depuis longtemps !

2 Val d'Escreins

Voies de deux ou trois longueurs (Poireau dans l’abricot, No Concession, et Un Joyaux dans son écrin). Grimpe en tête pour tout le monde, gestion de l'effort dans les longueurs, manips relais.

Encore une approche à ski. De belles envolées dans Joyau, Profession d'homme et No concession. Récidive de notre maladroit, encore un piolet qui a volé.

Jamais vu autant de monde dans ce joyau, 4 groupes, dont nous avec 12 personnes. On a encore un peu plus marqué les marches... Et creusé des cratères en tombant à ski, c'est le métier qui rentre !

J3 Aiguilles

Matin: Révision manips relais pour essayer de gagner en efficacité. Après-midi: Perfectionnement de la gestuelle et des ancrages lors de la grimpe en second pour essayer de ne pas perdre trop de temps.

J4 Vautreil

Cascades de deux ou trois longueurs ( Grande cascade, cascade du milieu et cascade de gauche). Mise en application (tentative au moins...) de ce qui a été vu la veille.

Jolis souvenirs lors de notre journée à la barre de Vautreuil, un coin sauvage, de belles cascades, les copains, quoi de plus ? Deux slovènes surmotivés qui se sont joints à nous et ont su mettre l'ambiance pendant toute la journée !

J5 Cervières

Pour le dernier jour à Guillestre, une partie du groupe part à Aiguille pour encadrer des jeunes en vue de l'obtention de l'initiateur Cascade de Glace.

Le reste du groupe découvre le Dry Tooling et le mixte à Cervières. Quand certains se découvrent une nouvelle passion... d'autres sont tentés de ranger les piolets au baudar pour finir à la main...

Un bien beau séjour.. De belles rencontres... Saine fatigue... Vivement la prochaine

COMITE REGIONAL NOUVELLE-AQUITAINE
Maison Régionale des Sports
2, avenue de l'Université
33400  TALENCE
Rechercher